.

HAROLD HARMAN

216remove_red_eye

Dès son plus jeune âge, c’est à travers le dessin et la peinture qu’Harold Harman explore sa vie. Influencé par les artistes Francis Bacon et Egon Schiele, il exprime le corps sous toutes ses formes : esquisses, noir et blanc ou couleurs, nus... et raconte souvent son chemin sinueux à travers l'autoportrait.
Harold livre ses émotions à travers une peinture cathartique. Les émotions, parfois représentées par des éléments organiques, sont contenues par les limites corporelles matérialisées par des couleurs vives. Passionné par le graphisme, Harold lie sa peinture à cet univers. L’idée est de contraster cet univers enfantin aux couleurs vives « pop-art » dépourvu de zones d’ombre au premier regard, avec un univers plus sombre et torturé, perceptible à partir de la seconde lecture.

Harold travaille les couleurs vives de l’enfance, sans mélange et en matière, tout en restant dans une cohérence graphique. Son travail de finition aux feutres POSCA permet une précision dans les émotions de ses œuvres. Les ombres sont presque inexistantes dans ses toiles, la matérialisation du monde extérieur ne nécessitant pas d’être peinte selon l’artiste. Pour finir, comme en filigrane, on retrouve une utilisation de symboles religieux dans l’intégralité de sa production.

Harold dévoile son travail principalement à Paris lors d’exposition collective et de salon comme le salon de l’Art Abordable de la Bellevilloise.

Vous souhaitez exposer sur The Art Cycle ?