La pub, un job pour l'art

ÉVEILLEZ VOS SENS

site templates free download

Cyrielle Bisson - 01 Août 2019

Mobirise

Le XXème siècle est marqué par de grandes embardées technologiques, sociales et artistiques. C’est également l’avènement d’une forme d’art que nous connaissons tous : la publicité. Popularisée dans les années 1890, la pub développe un lien étroit avec une valeur sûre et pérenne : l’art.

D’après Marshall Mc Luhan, théoricien de la communication, « la publicité est la plus grande forme d'art du XXème siècle ». Ce lien étroit entre art et publicité voit le jour à la fin du XIXème siècle, à l’aube de l’affichomanie (c’est à dire le fait de multiplier et collectionner les affiches).

Grâce à la loi Girardin de Juillet 1881, les murs de Paris croulent sous les d'affiches qui popularisent la liberté de presse et d'affichage. C’est un véritable tournant dans le monde de l’art : affranchi d’une limite purement picturale, l’art se décline dans d’autres domaines, comme la communication ou la publicité.

Par la suite, l’affiche bouleverse la notion d'art « traditionnel ». De nombreux artistes contemporains, comme Dali ou Warhol, sont sollicités pour réaliser des affiches, lesquelles sont considérées de nos jours comme de véritables œuvres d’art.

Un siècle plus tard, l’art croise très régulièrement le chemin des agences de communication. Associer le produit d’une marque à une référence culturelle dite « noble », permet aux publicitaires de valoriser indirectement la marque ou l’entreprise en question. Par conséquent, l’art apporte un aspect de raffinement, de beauté mais également de créativité à la publicité. Et tout ceci sans arrière-pensée, il s’agit de réinterpréter l’œuvre d’un artiste dans une pub, afin que l’annonce soit mémorisée par le consommateur. À ce travail de mémoire s’ajoute une image méliorative : celle de la différenciation provoquée par l’œuvre d’art. S’il existe un panel d’œuvres diverses et variées, se servir de l’une d’entre elle pour promouvoir l’image d’une marque permet de se différencier des autres sur le marché.

De nos jours, majoritairement grâce aux médias, la publicité vulgarise l'art tout en reliant ces références culturelles à la culture de masse. En définitive il n’y a pas de publicité sans créativité, la preuve en images avec ces quatre campagnes.

• • •  Mondian & L'Oréal
Mobirise

Composition avec bleu, rouge, jaune et noir de Piet Mondrian (1929)

Le peintre du XXème siècle Piet Mondrian est majoritairement connu pour ses œuvres abstraites, dont « Composition avec bleu, rouge, jaune et noir », réalisée en 1929. L’œuvre, explorant le thème des couleurs primaires et de la symétrie, est par la suite devenue un véritable motif. En 1980, le groupe l’Oréal le réutilise dans une gamme de soins pour cheveux. Associés à l’image de prestige de l’Oréal, les produits sont perçus grâce à l’image de Mondrian comme la crème du domaine capillaire. 

• • •  Léonard de Vinci & Girbaud
Mobirise

La Cène de Léonard de Vinci (1495)

En 2005, la maison de haute couture Girbaud, s’inspire du peintre de la Renaissance Léonard de Vinci. La campagne de pub reprend la composition exacte de la célèbre toile « La Cène » du peintre, réalisée en 1495. À la place du dernier souper du Christ, la campagne met en scène douze femmes et un homme de dos, habillés avec les créations de la dernière collection de prêt à porter de Girbaud.

• • •  Magritte & Rayban
Mobirise

La trahison des images de Magritte (1929)

En 2010, Le lunettier Rayban s’inspire du surréaliste Magritte en réinterprétant sa toile « La trahison des images » réalisée en 1929. Le décalage évident entre le vu et le dit doublé de la négation amène une sensation de perte de repères. Cette pub conduit le consommateur à mémoriser plus facilement la paire de lunettes de la marque. 

• • •  Michel-Ange & Lego 
Mobirise

La création d'Adam de Michel-Ange (1511)

En 2014, La marque de jeux pour enfants Lego revisite le plafond de la Chapelle Sixtine dans une campagne épurée. Achevée en 1511, la Création d’Adam de Michel-Ange est connue pour la représentation de l'index de Dieu, qui en rejoignant celui d'Adam, donne vie à l'Homme. La campagne de Lego vise à souligner la dimension créative de l’homme. Il est celui qui à la fois créé de ses mains le Lego, mais également celui qui le fait vivre à proprement parler, en jouant avec lui.


Partagez cet article !

Vous aimerez aussi !