Margot Barbier

à la rencontre de l'artiste Margot Barbier
111remove_red_eye

Classicisme, modernité et intemporalité se croisent, s'entrecroisent et s'équilibrent dans la vie et l’œuvre de Margot Barbier.
Passionnée depuis son plus jeune âge par l'art et l'histoire de l'art, son goût se porte plus particulièrement sur la période du milieu du XIXème au milieu du XXème siècle. La richesse et l'éclectisme de ses références sont fondateurs pour son travail.
A l'instar de nombreux artistes des siècles précédents, l'artiste suit une formation classique au sein d'ateliers privés. Ses études débutent très jeune par la copie des grands maîtres qui la passionnent tant, auprès d'Annabelle Lasserre Pichaud artiste et restauratrice d'art notamment pour le Louvre. Son parcours se poursuit dans l'atelier de Jacques Letrosne, paysagiste aixois auprès de qui elle travaille inlassablement le modèle vivant, le dessin et la peinture à l'huile pendant plusieurs années.
La découverte de l’œuvre "La danseuse du rat mort" de Kees Van Dongen marque un tournant majeur dans son travail. L'artiste retravaille l’œuvre comme un compositeur crée des variations et le regard de cette femme qui l'a accrochée dans un livre déniché par hasard chez un bouquiniste ne la lâchera plus. La série créée d'après cette œuvre lui vaut le prix le prix du public dans la catégorie "qualité" lors d'une exposition "Jeunes Talents" au sein d'un espace d'art contemporain à Aix-en-Provence.
Sensible aux valeurs du mouvement Art Résilience de Ksenia Milicevic, Margot Barbier est encouragée dans son travail par la fondatrice de ce mouvement.
D'Aix-en-Provence à Paris en passant par l'étranger, les œuvres de l'artiste s'exposent également sur leur lieu de création à Venelles. Rien de tel qu'un rendez-vous à l'atelier pour découvrir les femmes monochromes et leur créatrice au cours d'un moment privilégié !

Margot Barbier concentre son travail sur la mise en valeur de la figure féminine dans sa richesse et sa complexité. Chaque femme est retranscrite comme une subtile architecture au sein d'un plan plus grand : unique mais reliée.
Les femmes de l'artiste sont leur propre maître d’œuvre démêlant les fils de leur destin.
L'artiste crée des femmes qui sont des symboles et des invitations à la réalisation et à la libération. Enchevêtrées ou épurées, les lignes témoignent de l'imbrication de la femme dans son environnement, elles tissent son contexte sociétal, psychique, physique, familial... D'un carcan inextricable à la douce libération, chaque femme s'inscrit et avance au cœur de son histoire. En couleurs ou en noir et blanc, lisse ou texturée, l'artiste associe couleur et matière à la recherche d'instants suspendus, de fragments de personnalité, d'émotions qui affleurent, de rêves qui s'épanouissent ... Les œuvres de l'artiste, par un effet miroir se transforment en portes de l'introspection et invitent le spectateur à s'identifier et se laisser porter vers un voyage intérieur.
Peintures à l'huile ou fusains, les œuvres se déploient du tout petit au grand format.

Margot Barbier expose régulièrement en galeries en France (Aix-en-Provence, Paris, Barbizon, Giverny ...) ou à l'étranger (Allemagne, Chine...).
Membre du mouvement Art Résilience, elle expose depuis 2019 au salon International Art Résilience au Musée de Peinture de Saint-Frajou.
L'artiste expose également lors de salons (Salon des Artistes Français et Salon du Dessin et de la Peinture à l'eau en 2020, SM'ART depuis 2017)

Vous souhaitez exposer sur The Art Cycle ?