how to create a website

Scowcza : quand les arts plastiques rencontrent le numérique

À la rencontre de

Anna Rivier - 29 Juin 2023

Mobirise

Photo du duo d’artistes « Scowcza »

Il y a quelques semaines, nous sommes allés à la rencontre de Dominique Owczarski et Pierre Schmitt, couple d’artistes formant le duo Scowcza, dans leur atelier de Rueil-Malmaison. Tous deux nous ont confié les secrets de leur pratique artistique singulière.

• • • Une rencontre comme point de départ  

Dominique Owczarski est originaire de Valenciennes. Diplômée des Beaux-Arts, elle y a appris différentes techniques artistiques telles que la gravure ou la peinture avant de devenir professeure. Pierre Schmitt, né à Saint-Cloud, est passionné de bande-dessinée. Il opte cependant pour des études d’ingénieur, qui lui serviront plus tard dans sa pratique artistique.

Le couple se rencontre lors de cours d’arts plastiques dispensés par Dominique rue de Seine à Paris. Pierre commencera même à prendre des cours particuliers de gravure, mais cette expérience prend fin prématurément : tous deux tombent amoureux et se marient.

Mobirise

Photo du duo d’artistes « Scowcza »

Animés par leur passion commune pour l’art, ils décident de donner naissance à un projet ambitieux : allier le numérique à la peinture. Pierre travaille donc sur le développement d’un logiciel de dessin vectoriel entièrement dédié à leur processus de création artistique. Ils combinent donc les formes créées par l’algorithme de Pierre avec la spontanéité de la peinture de Dominique, pour donner naissance à des œuvres d'art uniques.

« Nous pensons que mêler le numérique et le gestuel permet d'aller plus loin dans notre démarche artistique. »

• • • L’humain et la nature au centre de tout 

Les inspirations du couple d'artistes sont diverses. Sensibles au monde qui les entoure, ils abordent des thèmes tels que la société, la nature et l'actualité. Le couple souhaite concentrer leurs inspirations sur « l’unification des aspects humains et
naturels »
dans leurs œuvres et cherche à rester positif et à apporter une certaine légèreté à travers leur travail. Chaque œuvre peut être interprétée de différentes façons en fonction de son spectateur.

Leur démarche artistique vise à réconcilier l'humain et la nature, explorant différentes façons de les représenter. Pierre n’ayant jamais perdu son amour pour la bande dessiné, intègre parfois de petits personnages numériques dans ses œuvres. Pour ce qui est de la nature, elle est représentée notamment par l’abondance de fractales sur les toiles.  

« Il y a le chaos social dans nos sociétés, mais aussi les formes chaotiques de la nature, avec une structure géométrique sous-jacente. C’est ce que nous essayons de retranscrire dans nos œuvres. »


Œuvre « L’harmonie du chaos volet 3 » et « Eclosion » de Scowcza

Le couple d'artistes s'inspire également de divers artistes et mouvements dans l’art, tout en conservant leur propre langage artistique. Ils restent néanmoins très attirés par l'abstrait, la figuration, les couleurs et l'avant-garde. Parmi leurs références, on retrouve Vera Molnár, pionnière de l'art algorithmique en France, mais aussi Kandinsky, connu pour son amour pour les formes géométriques et les lignes. Cette diversité d'influences se reflète dans l’approche artistique de Scowcza.

• • • La fusion entre numérique et plastique

Le couple d'artistes aime fusionner l'art numérique et plastique, en utilisant le logiciel développé par Pierre qui offre des possibilités complexes pour créer des accumulations et des textures variées. Ils créent aussi des installations avec des supports numériques, utilisant des toiles de fond spéciales et des projections pour donner vie à leurs tableaux.

Mobirise

Photo de Scowcza lors de la Nuit Blanche à Rueil-Malmaison

Scowcza travaille notamment les notions « d'art fractal » et d’« abstraction lyrique ». Les formes fractales, avec leur irrégularité complexe, sont utilisées pour créer des motifs et des structures visuelles. L'abstraction lyrique fait référence à une association entre la partie géométrique numérique abstraite et le lyrisme de la peinture de Dominique, offrant ainsi une approche « pluri-fractale » de leur univers.

Récemment, ils créent des NFTs, une évolution logique de leur travail numérique et de leurs animations. Il propose notamment des animations fractales ainsi que des petits personnages numériques appelés Scowczi. Ces derniers sont ensuite incorporés dans des installations , donnant lieu à des scènes amusantes.

« Bien que cela ait été un peu difficile au début en raison des aspects liés aux crypto-monnaies, nous avons été aidés par des personnes compétentes pour gérer les aspects techniques. » 

Mobirise

Œuvre NFT « Big Bang (fragment) » de Scowcza

• • • Le processus créatif de Scowcza

Le processus créatif du couple d'artistes repose sur une collaboration étroite et une interaction constante. Pierre commence par créer un dessin numérique, en lançant son algorithme, en entrant des lignes de code. Ensuite, il soumet ses créations à Dominique pour avoir son avis et discuter des choix artistiques les plus pertinents.

Vidéo de l’ordinateur de Pierre en train de créer via son logiciel

Pour Dominique, elle privilégie le travail à la peinture acrylique et évite souvent le pinceau au profit des raclettes et des rouleaux lorsqu’elle ajoute de la couleur aux toiles. Elle favorise une approche gestuelle avec des spatules et des superpositions de couleurs « transparentes » pour laisser apparaitre les fractales en dessous.

Pour ce qui est du format des toiles, Dominique a ses préférences : « J'aime les grands formats. Plus c'est grand, mieux c'est pour moi. J'aime avoir de l'espace sur la toile et pouvoir m'exprimer pleinement. La grandeur fait partie intégrante de mon épanouissement artistique. »

Le temps nécessaire pour réaliser une toile varie en fonction des circonstances. De manière générale, Scowcza travaille sur une seule toile à la fois. Parfois, certaines techniques requièrent un temps de séchage, comme le collage, ce qui permet à Dominique de préparer une autre toile pendant ce laps de temps. 

Lorsqu’elle ne peint pas, Dominique donne des cours dans son atelier au cœur de leur maison. Elle y aborde toutes sortes de pratiques artistiques avec ses élèves.

« Ce que j'aime, c'est expérimenter différentes techniques pour faciliter la création des élèves. Je ne leur impose rien, je veux qu’ils soient libres de créer. »

Photos de l'atelier de Dominique

Dans leur pratique, en plus des NFTs, ils déclinent parfois leurs œuvres en digigraphie (impression de haute qualité), ce qui les rend plus accessibles au grand public, car moins onéreuses par rapport à l'oeuvre originale. Il existe une continuité entre toutes leurs techniques de création, créant ainsi un lien cohérent entre leurs différentes expressions artistiques

• • • L’univers artistique de Scowcza en 3 mots 

« Chaos, énergie et vecteur. »

• • • La rencontre avec The Art Cycle

Scowcza a rejoint The Art Cycle en 2020 juste avant le confinement. Le couple a découvert notre concept via une conférence de La Condamine (communauté solidaire de 1500 artistes-entrepreneurs) à laquelle Julie (fondatrice The Art Cycle) a participé.

« Le concept nous a séduit, et nous avons trouvé que cela correspondait bien à notre vision artistique. Nous avons pu proposer à la fois des expositions physiques et une présence en ligne, ce qui était très enrichissant. Nous pensons qu'il est essentiel d'avoir les deux, car voir les tableaux en personne offre une expérience différente de les voir en ligne. »

Mobirise

Photo du duo d’artistes « Scowcza »

• • • Le mot de la fin 

Chez The Art Cycle nous sommes ravis d’entretenir une relation de confiance avec des artistes tels que Dominique et Pierre de Scowcza. Cette fidélité nous donne envie de continuer ce travail de proximité auprès de nos artistes et de les représenter au mieux, eux et leur travail.

Merci de ce riche échange Pierre et Dominique.

Vous aimerez aussi ! 

PARTAGEZ CET ARTICLE !