La photographie : 
Du médium d’information au médium artistique

HISTOIRE DE L'ART

website templates

Audrey Abraham - 16 Mai 2019

Mobirise

Floride, 1998, Martin Parr

Vers la fin du XXème siècle, la photographie trouve une dimension artistique au même titre que le dessin ou la peinture. 

Longtemps considérée comme un simple moyen d’information ou comme un support au développement d’œuvres artistiques (cf Pop art, hyperréalisme), la photographie devient un médium artistique à part entière dans les années 80. D’un outil technique elle devient un outil créatif artistique.

Certains artistes pionniers ont placé la dimension conceptuelle au centre de la photographie.

• • • LA PHOTOGRAPHIE EN ALLEMAGNE : BERND & HILLA BECHER

C’est le cas de Bernd et Hilla Becher, deux artistes allemands, qui photographient les bâtiments industriels des XIXème et XXème siècles en Europe et en Amérique du Nord. Pendant près de 30 ans, ils alimentent une série de photographies intitulées Typologie des monuments industriels. Hauts-fourneaux, puits de mine, silos, châteaux d’eaux… Grâce à une technique invariable, leur œuvre se reconnaît parmi des milliers.

De manière systématique, la structure photographiée est placée au centre de l’image, isolée de son environnement. Les photographies sont ensuite présentées par séries de 9, 12 ou 15 dans un accrochage dense et souvent par type d’édifice. Les typologies ont également fait l’objet de publications.

En 1990 les hauts-fourneaux (Hochöfer) donnent lieu à un livre. En 1976, Bernd Becher ouvre la première classe de photographie artistique qu’il dirigera jusqu’en 1996. 


Mobirise

Bernd et Hilla Becher, Typologie des monuments industriels

• • • LA PHOTOGRAPHIE AUX ETATS-UNIS : NAN GOLDIN

A la même période, aux Etats-Unis, Nan Goldin interroge la société en photographiant une toute autre réalité. Elle allie puissance émotionnelle et réalisme brutal dans de nombreuses séries dont la plupart des sujets sont ses proches, pris sur le vif.

Entre 1979 et 1995, elle réalise sa plus célèbre série : The Ballad of Sexual Dependency. Près de 700 photographies exposent ce que l’Amérique refuse de voir : drogue, prostitution, violence, milieu gay, sida, mort… 


Mobirise

Nan Goldin, The Ballad of Sexual Dependency

• • • LA PHOTOGRAPHIE EN ANGLETERRE : MARTIN PARR

En Angleterre, au même moment, l’un des artistes incontournables de la photographie contemporaine se fait connaitre : Martin Parr.

Entre 1983 et 1985, il réalise la série New Brighton du nom d’une station balnéaire proche de Liverpool. Il y documente les loisirs des classes moyennes et ouvrières anglaises de la fin du XXème siècle.

Sa série la plus célèbre reste Life is a Beach qui rassemble des instants photographiés sur des plages à travers le monde, en Europe, en Chine, au Brésil ou encore au Japon.


Mobirise

Plage artificielle à Miyazaki, Japon, 1996. Martin Parr

• • • LA PHOTOGRAPHIE EN FRANCE : SOPHIE CALLE

La photographie contemporaine connaît également une référence française : Sophie Calle.

Au début des années 80, elle réalise des séries qui la révèlent au monde entier. Sophie Calle s’attache à capturer des instants de vie intime.

En 1979, elle demande à différents inconnus de venir passer un certain nombre d’heures dans son lit de manière à ce que celui-ci reste inoccupé huit jours durant. Elle les photographie et leur pose quelques questions. La série Les Dormeurs retient l’attention de la critique.

Quelques années plus tard, en 1986, elle réalise la célèbre série Les Aveugles tirant le portrait d’aveugles de naissance et leur demandant leur représentation de la beauté. 


Mobirise

Les Dormeurs, Sophie Calle, 1979

Partagez cet Article !

Vous aimerez aussi !